Quelles maquettes offrir aux enfants ?

On entend parfois dire que le maquettisme est un loisir de « grands enfants ». Et c’est bien un peu vrai, qui n’a jamais eu le sentiment d’impatience avant l’arrivée d’une nouvelle boite ou la découpe des premières grappes. Mais c’est aussi un loisir d’adulte qui nécessite de la patience, de la précision et l’utilisation d’accessoires et de peintures à ne pas mettre entre les mains des plus jeunes. S’il est possible de réaliser une maquette complète avec l’accompagnement d’un adulte dès 13 ou 15 ans. On nous demande souvent quoi proposer aux enfants de 5 ans, 8 ou 10 ans.

Aujourd’hui, on vous propose un petit tour d’horizon des gammes spécialement conçues pour les enfants, avec des marques reconnues comme Revell et Airfix. Ces articles permettent de retrouver le plaisir de créer sa maquette pièces par pièces, de suivre un modèle, mais sans colle et avec des éléments déjà peints.

Vous trouverez tous nos modèles dédiés aux plus jeunes juste ici, et nous rentrer dès maintenant dans le détail de ces collections :

Revell Junior Kit et First Construction– Dès 4 ans

Les maquettes de la gamme Junior Kit et First Construction sont conçues pour les enfants à partir de 4 ans. Comprenant quelques dizaines de pièces, elles s’imbriquent simplement à l’aide de « vis » et d’un tournevis avec une ergonomie adaptée qui est fourni dans la boite. Certains modèles de voitures ont un système de ressort, pour tirer et faire rouler sa maquette (Pull Back Action). Vous retrouverez notamment dans cette collection des modèles à l’effigie des héros du dessin animé Super Wings.

Airfix Quickbuild – Dès 5 ou 6 ans

La collection Quickbuild de la marque Airfix prend une orientation un peu différente et propose des maquettes à monter reprenant les systèmes de briques qu’on peut retrouver chez Lego. Mais pas de panique, le résultat ne sera pas une voiture ou un avion cubique. L’aspect final reprend les formes des modèles originaux et permet un montage simple pour un rendu de qualité. L’assemblage ne nécessite pas de colle et les blocs sont pré-peint, ce qui permet à des enfants dès 5 ans de les fabriquer.

Sentosphère Coffret Petit Architecte – Dès 7 ans

La marque Sentosphère spécialisée dans les kits d’atelier créatif propose deux coffrets de réalisation de maquettes en bois qui conjugue aussi la peinture et le modelage. Réalisable à partir de 7 ans, ces kit comprennent des planches prédécoupés, de la peinture acrylique, 1 pinceau et deux pots de Patarev, une pâte à modeler qui durcit au contact de l’air.

Sassi Coffret Maquette et Livre – Dès 8 ans

Pour changer des maquettes classiques, la marque Sassi propose des coffrets comprenant un livre et une maquette à monter. Chaque coffret comprend un guide de montage, mais aussi des détails historiques et des anecdotes sur le modèle à réaliser. De quoi lier la construction et l’apprentissage.

Revell Easy Click – Dès 10 ans

La marque Allemande a conçu un système de pièces à enficher avec un système à cliquet qui est facile à prendre en main. Les modèles sont pré-peints et assez détaillés, Sur les modèles de voitures, comme la Porsche 356B Coupé, l’intérieur contient de nombreux détails et des éléments visibles sous le véhicule.

Il existe différent modèles avec plus ou moins de pièces à assembler, ce qui permet de trouver la bonne maquette pour le bon âge. De 20 à 30 pièces pour les enfants de 10 ans, jusqu’à plus de 100 pour les 15 ans et plus. C’est dans cette gamme que l’on retrouvera la plus grande diversité de thèmes allant des véhicules civils, aux voiliers, en passant par des vaisseaux Star Wars ou autres avions militaires.

Par ailleurs, Revell propose pour les enfants voulant s’essayer à la peinture des boites Model Set Easy Click, qui reprennent le principe des pièces à clipser, mais qui rajoute l’étape de la peinture. Ces boites contiennent un pinceau et les peintures principales de la maquettes, de quoi progresser tranquillement dans le niveau de difficulté.

Revell Premier Diorama – dès 10 ans

Et pour finir, voici la toute nouvelle gamme de Revell dédiée aux débutants. Il s’agit d’une boite d’initiation comprenant une ou deux maquettes à coller et à monter, ainsi qu’un plateau de diorama pour la présentation de votre maquette. La boite contient aussi la colle et les peintures de bases.

Vous connaissez maintenant les différentes possibilités pour choisir quoi offrir à un enfant et pour lui faire découvrir le plaisir du maquettisme à n’importe quel âge.

Et bien sur, dès l’âge de 15 ans, il est possible de passer, sur la supervision d’un adulte, à des modèles classiques à peindre et à coller. A ce niveau de réalisation, il faut juger l’autonomie de l’enfant et adapter l’accompagnement que vous donnerez sur la manipulation d’accessoires, parfois coupant, ou nocif, comme les colles. Mais dans tous les cas, la réalisation d’une maquette à cet âge est aussi un moment de partage.

Consulter la sélection des maquettes pour enfant

Quels outils pour réaliser une maquette en bois ?

Que vous soyez un habitué des maquettes plastiques ou un nouveau venu dans la communauté des maquettistes, la réalisation d’une maquette en bois nécessite des outils spécifiques qu’on ne retrouve pas avec d’autres reproductions. Nous allons vous présenter les principaux outils à avoir, ainsi que nos sélections pour faire votre choix.

Collage et fixation des maquettes en bois

C’est l’élément indispensable, le collage est central tout au long de la réalisation de votre maquette, que ce soit pour les baguettes qui forment la coque, le pont ou tout autre élément d’accastillage. La plupart des colles vendues ont un embout permettant une application précise de la colle, mais une application au pinceau est possible si vous le souhaitez (Voir notre sélection de colles). En complément de la colle, il est conseillé de s’équiper pinces de serrage ou de serre-joint pour tenir les parties à assembler pendant le séchage de la colle.

Certains éléments des maquettes en bois ne sont pas assemblé à l’aide de colle, mais avec des pointes fines, généralement fournies dans le boite. Afin de pouvoir les appliquer au mieux il est conseillé de s’équiper d’une mini perceuse manuelle qui permettra de faire un premier trou avant de planter le clou soit au marteau, soit avec une cloueuse (photo de droite, ci dessous).

Outils pour la découpe et le travail du bois

Pour la découpe des baguettes ou des éléments en bois, il faut à minima se munir d’une pince coupante et d’un cutter à lame interchangeable. Les stylos cutter sont à privilégier par rapport au cutter, car ils offrent une meilleure précision lors de la découpe.

La réalisation de la maquette nécessitera aussi une étape de lissage du bois notamment au niveau des découpes. Pour cela, vous pouvez vous munir d’une lime, d’une ponceuse manuelle ou bien de papier de verre fin.

Vous pouvez aussi compléter votre outillage de base avec un marteau, un tapis de découpe et de pinces (type pinces à épiler) pour la manipulation de petites pièces.

Pour vous équiper facilement, vous pouvez aussi opter pour les sets d’accessoires de la marque Occre avec un kit d’outillage de base contenant : Marteau, Cutter, Perceuse manuelle, Pince de manipulation, Pince coupante, Lime et Ponceuse manuelle. Et une version supérieure avec en plus, une Cloueuse, un micro Poinçon et des Pinces de serrage.

Peinture et finitions

La liste des couleurs et des teintes à appliquer est précisée dans la notice de montage de votre maquette. La peinture majoritairement utilisée pour les maquettes en bois est de type acrylique (pouvant être diluée à l’eau). Vous trouverez notre sélection de peinture acrylique ici. Pour appliquer votre peinture, diverses tailles de pinceaux peuvent être utilisés selon la précision nécessaire ou la surface à couvrir. Si vous avez un doute sur quel pinceau choisir, nous proposons des sets contenant plusieurs tailles pour être sûr de couvrir tous les cas de figures.

Le bois de certaines maquettes peux nécessiter une teinture avec un colorant pour bois pour correspondre à l’essence voulue : Noyer, Sapelli, Pin, Chêne. Et afin d’obtenir une finition parfaite et une meilleure tenue dans le temps, vous pouvez choisir d’appliquer un vernis satiné pour maquette en bois.

Et vous voilà fin prêts à réaliser votre maquette en bois. Evidement, cette liste est non exhaustive et il y a encore de nombreux outils ou accessoires qui peuvent compléter votre panoplie, mais ils seront notamment conseillés pour du confort de travail. Avec les outils énumérés dans cet article, vous saurez faire face aux défis de votre maquette.

Vous retrouverez la sélection regroupant les éléments vus ici et d’avantage sur notre page dédiée à l’outillage pour maquettes en bois.

Bonne réalisation à vous !


Liste récapitulative :

Colle pour bois
Pinces et serre-joints
Mini perceuse et marteau (ou cloueuse, optionnelle)
Pince coupante et Cutter
Lime ou Ponceuse manuelle
Tapis de découpe (optionnel)

Quelle taille font les échelles de maquettes ?

Dans l’univers du maquettisme chaque reproduction est associée à une échelle qui permet de savoir la taille du modèle réduit par rapport à sa taille réelle. Elles peuvent se présenter avec deux points (1:32) ou une barre oblique (1/32)

La formule de calcul est la suivante :
Taille réelle x Echelle = Taille à l’échelle

Ainsi en prenant pour exemple l’avion Airbus A380, mesurant 73 mètres de long, sa taille à l’échelle serait au 1/100eme de :
73 x (1/100) = 0.73 m, soit 73 cm

A l’inverse, voici le calcul pour retrouver une échelle à partir de la dimension de votre maquette : (Taille de la maquette / Taille réelle du modèle) / Taille de la maquette

Ainsi, pour une maquette de char de 18cm représentant un modèle réelle de 6m, cela donne :
18 / 600 = 0.30, soit une échelle de 1/30

Vous trouverez ci dessous quelques exemples des principales tailles à l’échelle pour différents types de maquettes.

Voir toutes les échelles disponibles sur Rue Des Maquettes

Maquettes d’Avions
Taille Réelle
Longueur x Envergure
1:321:481:721:1441:350
F4U-4 Corsair
(Avion de
chasse à hélice)
L : 10.26m
E : 12.50m
L : 32.06cm
E : 39.06cm
L : 21.38cm
E : 26.04cm
L : 14.25cm
E : 17.36cm
L : 7.13cm
E : 6.68cm
L : 2.93cm
E : 3.57cm
Rafale C
(Avion de chasse
moderne)
L : 15.27m
E : 10.86m
L : 47.72cm
E : 33.94cm
L : 31.81cm
E : 22.63cm
L : 21.21cm
E : 15.08cm
L : 10.60cm
E : 10.16cm
L : 4.36cm
E : 3.10cm
UH-1 Bell
(Hélicoptère)
L : 17.62m
E : 14.63m
L : 55.06cm
E : 45.72cm
L : 36.71cm
E : 30.48cm
L : 24.47cm
E : 20.32cm
L : 12.24cm
E : 10.16cm
L : 5.03cm
E : 4.18cm
A380
(Avion de ligne)
L : 72.72m
E : 79.75m
L : 227.25cm
E : 248.22cm
L : 151.50cm
E : 166.15cm
L : 101cm
E : 110.76cm
L : 50.50cm
E : 55.38cm
L : 20.78cm
E : 22.79cm
Maquettes de Bateaux
Taille Réelle
Longueur x largeur
1:501:721:2001:350
Hermione (Frégate, 3 mâts)L : 66m
l :
11.24m
L : 132cm
l : 22.48cm
L : 91.67cm
l : 15.61cm
L : 33 cm
l : 5.62cm
Marie-Jeanne (Voilier de pèche)L : 17m
l : 2.20m
L : 34cm
l : 4.4cm
L : 23.61cm
l : 3.06cm
L : 8.50cm
l : 1.10cm
Bismarck (Cuirassé, 2de GM)L : 251m
l : 36m
L : 125.50cm
l : 18cm
L : 71.71cm
l : 10.29cm
U-Boot Type VII
(Sous-marin)
L : 67.10m
l : 9.60m
L : 134.20cm
l : 19.20cm
L : 93.19cm
l : 13.33cm
L : 33.55cm
l : 4.80cm
Voitures, Camions
et Véhicules militaires
Taille Réelle
Longueur x largeur
1:241:351:481:76
VW Golf 1 GTI (Voiture citadine)L : 3.81m
l : 1.63m
L : 15.88cm
l : 6.79cm
L : 10.89cm
l : 4.66cm
L : 7.94cm
l : 3.40cm
BMW R1200 (Moto routière)L : 2.22m
L : 9.25cm
Tiger 1 (Char, 2de GM)L : 6.31m
l : 3.72m
L : 26.29cm
l : 15.50cm
L : 18.03cm
l : 10.63cm
L : 13.15cm
l : 7.75cm
L : 8.30cm
l : 4.89cm
Scania R730 (Cabine de camion routier)L : 5.80m
l : 2.50m
L : 24.17cm
l : 10.42 cm
L : 16.57cm
l : 7.14cm
AutresTaille Réelle
Hauteur x Longueur
1:351:721:87
(HO)
1:1441:700
Figurines H : 1.80mH : 5.14cmH : 2.50cmH : 5.07cm
Arc de TriompheH : 330m
L : 124.90m
H : 47.14cm
L : 17.84cm
Fusée Ariane 5H : 55m
L : 5.40m
H : 76.39cm
L : 7.50cm
H : 63.22cm
L : 6.21cm
H : 38.19cm
L : 3.75cm

Comment poser des décalcomanies à l’eau ?

La pose de décalcomanies sur une maquette fait partie des éléments qui fait toute la différence ! A la fois extrêmement fine et délicate, elles sont appréciées par les maquettistes. Elles permettent d’accentuer les détails et la vraisemblance des productions. Elles sont assez résistantes pour être déplacées et glissées. Plusieurs techniques peuvent être utilisées pour déposer les décalcomanies. Différents types de marquages sont proposés pour décorer une maquette. Dans cet article, nous allons faire un zoom sur la pose des décalcomanies à l’eau, pour une incrustation parfaite et sans bord visible.

Si cette étape semble pour vous abstraite, accrochez-vous nous allons tout vous expliquer !

Les différentes sortes de marquage

Premièrement, il paraît essentiel de faire un petit tour d’horizon de l’ensemble des marquages disponibles dans le maquettisme. Ils ne sont pas évidents à identifier, nous allons vous faire une rapide description.

Les transferts à sec, aussi appelé dry transfer, ces marquages sont facilement reconnaissables. Ils sont protégés par une feuille calque et sont monochromes.

Les autocollants fins ou stickers sont distinguables, ils se décollent avec les coins.

Pour terminer, il y a les décalcomanies à l’eau, appelés plus communément les « décals », que l’on trouve souvent dans les kits de certains fabricants, à l’instar d’Heller. Dans la plupart des cas, elles ne sont pas protégées et leur support est plus fin que celui des stickers.

Le matériel nécessaire à la pose

Comme pour toute activité liée au maquettisme, un matériel spécifique est indispensable dans la pose des décals. Comme vous pourrez le constater, il y a du monde à l’étalage lorsqu’il s’agit de déposer ces fameux marquages.

Evidemment, commencez par choisir la planche de décalcomanies correspondant à votre maquette. Afin de découper et poser soigneusement le marquage, armez-vous d’une pince et des outils de découpe, comme un cutter. Pour déposer les décalcomanies, pensez à prendre des pinceaux et des cotons-tiges. Ensuite, il vous faudra une soucoupe, une coupelle, un godet, bref un récipient pour laisser tremper vos décals. Enfin, vous pouvez prendre du vernis disponible juste ici.

ci, il n’est pas obligatoire mais utile pour protéger les décalcomanies.

Voilà, vous êtes équipé pour vous lancer dans la pose des décalcomanies à l’eau. C’est le moment de rentrer dans le vif du sujet ! Vous pourrez retrouver des outils nécessaires sur notre site internet juste ici.

Le déroulement de la pose

Bien sûr, les décalcomanies se mettent une fois que la peinture de votre modèle est posée et sèche. Cependant, la pose de ces marquages doit se faire au préalable du vieillissement et des effets que vous souhaitez donner à votre production.


Etape 1 : Le vernissage (optionnel)

Pour limiter la visibilité des contours, assurez-vous de poser les décalcomanies entre deux couches de vernis brillants. La surface de la maquette sur laquelle vous allez poser vos décals, peut avoir eu une première couche de vernis et doit être propre.

Etape 2 : le découpage

Le but de cette étape est de découper au plus près (entre 1 et 5 mm) des bords du motif avec précaution. Il va permettre de limiter au maximum la visibilité des contours. Attention à ne pas abîmer le marquage lors de sa découpe !

Etape 3 : le trempage

Ici, il faudra laisser tremper la décalcomanie dans de l’eau tiède. La durée de trempage se situe entre 15 et 20 secondes. Une fois le trempage réalisé, sortez-la et égouttez-la légèrement. Ceci va vous permettre de faire glisser la décalcomanie de son support initial.

Etape 4 : Le glissement

Il va s’agir de faire glisser la décalcomanie de son support de transport. Il s’agit de la surface blanchâtre, sur laquelle le décal se trouve. Cette manœuvre va permettre de positionner la décalcomanie sur la surface de votre maquette.

Etape 5 : La pose

A l’aide de votre pince, attrapez délicatement la décalcomanie, que vous avez laissé tremper. Lors de la pose, la pièce doit être humide. Si ce n’est pas le cas, mettez un peu d’eau ou du fixateur, cela permet de positionner parfaitement la décalcomanie. Avec un coton-tige humide, déposez la décalcomanie à l’endroit voulu.

Etape 6 : le séchage

Séchez l’excédent d’eau à l’aide d’un chiffon sec ou d’un coton-tige. Attention ne frottez pas la pièce, tapotez délicatement sur la décalcomanie pour éviter de l’abîmer. Ensuite, laissez le marquage sécher pendant 45 à 60 minutes.

Etape 7 : Le vernissage final (optionnel)

Il est possible d’appliquer une couche de vernis sur la surface où réside les décals. Cela permet de les protéger davantage. Un vernis de type acrylique ou nitrocellulose fera parfaitement l’affaire.

Maintenant que vous avez déposé vos décalcomanies, vous pouvez passer aux différents effets de votre maquette !

Comment peindre sa maquette ?

Que ce soit pour la réalisation de maquettes, de figurines ou bien de modèles réduits, des talents de peintre seront indispensables pour finaliser vos productions. La peinture est une étape à la fois importante et nécessitante une certaine rigueur. Il vous faudra mettre en avant votre patience, mais vous verrez que la récompense est belle !

Pour bien choisir votre équipement, nous vous recommandons d’aller consulter nos articles concernant les peintures et les pinceaux.

Ça y est, vous êtes munis de pinceaux ou d’un aérographe, vous devez donner de la couleur à votre création. Vous ne savez pas où donner de la tête ? Dans cet article, nous allons vous expliquer comment peindre au pinceau et à l’aérographe. Ne paniquez pas, avec nos conseils, l’application de la peinture sur votre maquette sera simple comme bonjour !

Préparation de la maquette

Que ce soit au pinceau ou à l’aérographe, il est essentiel de préparer sa maquette à l’application de la peinture. Tout d’abord, la surface peinte doit être propre et uniforme. Dégraissez la maquette soit en la nettoyant à l’eau savonneuse, soit avec de l’alcool ménager ou du whitespirit. Si besoin, poncez votre maquette et comblez les enfoncements de cette dernière avec le mastic que vous trouverez sur notre site juste ici. N’hésitez pas à tester les peintures sur une partie non visible de votre maquette afin de vous assurer du rendu de votre couleur et pour aiguiser votre coup de pinceau.

Peindre sa maquette au pinceau

Si vous êtes un maquettiste débutant, ce sera la meilleure solution pour peindre votre maquette. Elle ne demande pas de technique particulière, c’est votre habilité dans le maniement du pinceau qui entrera en jeu. Vous retrouverez nos pinceaux sur notre site internet juste ici.

Etape 1 : Appliquer la sous-couche
La sous couche, ou apprêt, est nécessaire selon la matière qui compose votre maquette. En l’occurrence, s’il s’agit de bois et de métal, elle est indispensable. Mais il est aussi recommander d’en appliquer sur les maquettes plastique, elle est propice à une meilleure accroche pour la peinture et une augmentation de sa durée de vie. Vous trouverez notre sélection d’apprêt juste ici.

Afin d’obtenir une couverture optimale et régulière, nous vous conseillons d’utiliser des apprêt en bombe. On choisira généralement une sous-couche proche de notre peinture finale et qui ne sera pas trop « difficile » à recouvrir. Par exemple, il faut éviter une sous couche noire lorsque la peinture final est claire. Vous pouvez aussi opter pour des sous couches transparente.

Pour sa bonne utilisation, faites d’abord un test sur un morceau de carton par exemple. Secouez la bombe pour une peinture bien homogène et gardez vos distances pendant la projection (15 cm environ). Maintenant que votre sous-couche est réalisée et sèche, il est temps de vous armer de vos meilleurs pinceaux !

Etape optionnelle : Placer votre scotch de masquage

Selon votre maquette, vous serez peut-être amener à peindre des formes précises, des lignes droites, ou bien vous voudrez éviter au maximum de déborder. Pour cela vous pouvez utiliser du scotch de masquage, afin de délimiter les parties que vous allez peindre et avoir un rendu précis. Selon la précision que vous souhaitez avoir plusieurs taille de scotch sont disponibles.

Le scotch doit être déposé sur une surface sèche. Il faut attendre que la peinture soit sèche au toucher pour le retirer. Si vous appliquez plusieurs couches, ne retirer le scotch qu’après le séchage de votre dernière couche.

Pour cette étape, et de manière générale, il est important de bien avoir en tête le rendu final souhaité et de prendre le temps de réfléchir à l’ordre d’application des peintures. L’objectif est que vous n’ayez pas à repasser sur une erreur de couleur.

Etape 2 : Peindre votre maquette maquette
Pinceaux ronds ou plats à poils divers et variés, armez-vous de vos meilleurs accessoires pour donner vie à votre maquette. Différentes techniques sont utilisées pour améliorer le rendu mais tout commence par une première couche.

L’aplat consiste à déposer la couleur de fond de votre maquette, il s’agit de la couleur principale qui compose votre peinture. Plusieurs couches peuvent être nécessaire selon le type de peinture. Si la surface à peindre est importante on pourra utiliser dans ce cas de la peinture en bombe qui permettra d’avoir une couverture plus uniforme.

Lorsque vous utilisez un pinceau, il est important de toujours peindre dans le même sens afin de laisser le moins de trace possible.

Une fois la première couleur sèche, vous pouvez passer aux couleurs secondaires. Certaines formes peuvent être plus complexe à peindre, pour vous aider vous pouvez utiliser du scotch de masquage, comme vu ci dessus, ou bien travailler à main levée avec des pinceaux plus fins.

Une fois les finitions et les détails peints, il faut laisser sécher votre modèle pendant une heure environ. Si votre maquette en contient, vous pourrez passer à l’étape de la pose des décalcomanies. On vous invite à voir notre article sur le sujet.

Etape optionnelle : Les techniques pour un effet plus réaliste

Le procédé de brossage à sec consiste à étaler une quantité réduite de peinture quasi-sèche avec les poils d’une brosse ou d’un pinceau. La peinture doit être de teinte claire et se dépose seulement au sommet, les détails ressortent avec plus de netteté, cela permet de créer un effet de lumière.

Le lavis a la particularité d’accentuer les contours et les ombres des détails. Il s’agit d’une solution constituée de solvant (du white-spirit par exemple) et de peinture à teinte sombre. Ce dernier n’utilise qu’une seule couleur qui est fortement diluée. Il est très efficace pour couvrir les creux, ce qui permet de renforcer le contraste ombre/lumière.

Le glacis est la dernière étape lorsque le travail de peinture est terminé. C’est une solution colorée que l’on vient déposer sur une couche opaque. Ce dernier permet d’apporter une patine à la peinture, engendrant un aspect vieilli. Pour le réaliser, diluez les couleurs soit avec de l’eau, ou alors avec de l’huile.

Peindre sa maquette à l’aérographe

L’aérographe est une excellente solution pour donner de la couleur à vos maquettes. Celui-ci permet une application uniforme de l’encre, à l’aide d’une gâchette. Retrouvez l’ensemble de nos aérographes sur notre site internet.

Moduler la pression de l’aérographe :
La pression est plus ou moins forte selon la surface que l’on souhaite recouvrir. Généralement, la pression se situe entre 1 et 1,5 bar pour peindre sur une maquette. Il est nécessaire de le relier à un compresseur, à l’aide d’un tuyau pour son fonctionnement. Nous vous recommandons vivement le port du masque pour cette pratique !

Le maniement du débit :
Sur un aérographe, la gâchette permet de contrôler de manière indépendante les débits d’air et de peinture. En tirant horizontalement sur cette dernière, vous actionnerez le débit de peinture. Plus vous appuyez fort sur la gâchette, plus le débit de peinture est fort… Logique non ? Si vous appuyez de manière verticale sur la gâchette, c’est le débit d’air qui sortira. Le débit dépend aussi de l’intensité de pression sur la gâchette.

Le choix de la taille de la buse :
Différentes tailles de buses sont disponibles sur le marché, cependant la taille moyenne est de 0,3 mm pour peindre une maquette. Plus l’orifice est faible, plus le trait est fin et l’application délicate.

Le temps de séchage :
Que ce soit au pinceau, ou à l’aérographe, il est important de respecter des délais entre. Entre chaque couche, il sera de 4 à 6 heures. Le séchage complet quant à lui, se fera au bout de 24 heures.

Chers Maquettistes, vous avez maintenant tout le nécessaire pour vous lancer dans la peinture de vos productions.

Choisir sa peinture pour maquette : explications

Pour rendre vos maquettes hautes en couleur, rien de mieux qu’un bon coup de pinceau ! C’est la touche finale qui donne tout le charme à votre production. Un bon maquettiste doit avoir un bon équipement, c’est pourquoi la peinture pour maquette doit être choisie avec goût et posée avec précision. Il y a deux manières distinctes de déposer votre peinture. Vous pouvez peindre avec un pinceau pour maquette et pour les plus aguerri à l’aérographe. Avec nos explications, vous deviendrez le Picasso de la maquette !

Lorsqu’on se lance dans le maquettisme, le choix de peinture peut s’avérer être un réel casse-tête. Les peintures acryliques en passant par la variété laquée, jusqu’aux peintures emails, laquelle choisir, à quel moment ? Accrochez-vous, on va tout vous expliquer au travers de cet article.

Les peintures acryliques

Ce sont les plus utilisées dans le maquettisme, les peintures acryliques sont très résistantes et peuvent être diluées par de l’eau, ou de l’alcool. Faciles d’utilisation, elles sont vendues en flacon et sèchent très rapidement grâce à l’évaporation du liquide contenu.

A base aqueuse :
Comme son nom l’indique, la peinture acrylique aqueuse peut se diluer à l’eau. Toutefois, nous recommandons d’utiliser le diluant de la marque de votre peinture pour une meilleure homogénéité, surtout si vous peignez à l’aérographe. Non-toxique et sans odeur, il s’agit de la peinture la moins nocive du marché.

A base solvant :
Les peintures à base solvant s’appliquent parfaitement à la surface peinte et sèchent rapidement. Nous vous recommandons l’utilisation d’un aérographe, qui offre une esthétique davantage soignée. Afin de diluer votre peinture, veillez à bien utiliser le diluant spécifique à cette dernière. Enfin, pour nettoyer les outils en contact de cette peinture, utilisez de l’eau ou un nettoyant de peinture acrylique.

Vous pourrez retrouver toutes les peintures acryliques pour maquette ici de notre site internet.

Les peintures emails

Les peintures emails ou enamels sont généralement commercialisés sous forme de pots en métal. Ce sont des peintures à base de solvant à séchage long, pouvant être utilisées avec un pinceau ou un aérographe. Elles ont un plus grand pouvoir couvrant, avec une application simplifiée en une ou deux couches.

Contrairement aux peintures acrylique, il faut utiliser un diluant spécifique afin de conserver les propriétés de la peinture. Elle permet de peindre tous types de surfaces et le nettoyage du matériel doit être effectué obligatoirement par un diluant ou un nettoyant.

On retrouve les peintures emails chez Humbrol et Revell. Ici vous trouverez l’ensemble de nos diluants pour vos peintures enamels.

Les peintures laquées

Comme tout maquettiste recherche la perfection lors de la conception de sa maquette, la peinture laquée est idéale pour les finitions. Se situant entre la peinture acrylique à base solvant et email, elle donnera un rendu lisse à votre maquette. Pour avoir un meilleur rendu, n’oubliez pas de bien préparer la surface peinte pour une application en toute facilitée générant une surface lisse et sans relief.

Les peintures Tamiya entrent tout à fait dans cette catégorie.

Les peintures en bombe

Parfaites pour les grandes surfaces à peindre, les peintures en bombe vous permettront d’obtenir un résultat uniforme. Pour peindre à la bombe, il est essentiel de vous équipiez un masque de protection, à environ 20 centimètres de distance. Les bombes peuvent contenir plusieurs types de peintures, de l’acrylique aqueuse ou à base de solvant.

Les bombes aérosols Tamiya et Revell correspondent à des peintures en bombe.

Les vernis

Vous avez enfin fini d’assembler et de peindre votre maquette ? Le vernis va vous permettre d’obtenir un résultat plus que satisfaisant. Celui-ci est bénéfique pour la protection de la peinture que vous avez soigneusement déposée sur votre modèle, il va accroître sa durée de vie. Une fois votre couche de vernis déposée, vous pourrez attaquer le vieillissement et la mise en place de vos décalcomanies.

Les vernis pour maquette Tamiya, Revell, Heller, Humbrol, Italeri ou encore Occre seront parfaits pour protéger vos maquettes. L’ensemble des vernis pour vos maquettes sont disponibles ici.

Chers maquettistes, nous vous avons donner toutes les clés concernant les peintures rendre vos productions plus vraies que nature. Pour plus d’astuces, consultez toutes nos fiches conseils. Il vous reste plus qu’à vous équiper de vos meilleurs outils pour vous lancer dans la conception de vos plus belles maquettes !

Choisir son pinceau pour maquette : explications

Simple et économique, la peinture au pinceau représente la meilleure solution pour un maquettiste débutant. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’aujourd’hui nous avons l’embarras du choix pour dorloter nos productions. Pour peindre votre modèle réduit, différents types de pinceaux sont mis à votre disposition. Que ce soit la typologie en termes de forme, ou encore les poils utilisés, de ces derniers, il faut un tout pour faire un monde ! En tant que maquettiste, vous devez choisir le pinceau idéal pour la surface peinte. Nous ne doutons pas que vous retrouverez celui-ci avec nos pinceaux pour maquette juste ici.

Si pour vous le choix du pinceau s’avère être un réel casse-tête, nous allons faire un petit tour d’horizon qui vous donnera les clés concernant les pinceaux pour maquette !

Choisir la bonne pointe de pinceau pour le bon contexte

La pointe constitue le bout du pinceau, avec laquelle vous allez peindre. Les pinceaux pour le maquettisme ont différentes formes de pointes pour différentes utilités. Elles dépendent de la précision voulue ou de la surface à peindre. Toutefois, deux formes principales constituent le bout des pinceaux pour maquette.

Les pinceaux ronds :

Les pinceaux à pointe ronde ou encore appelés pinceaux pointus, permettent de bénéficier d’une précision accrue. Avec ce type de pinceau, vous pourrez appliquer une couleur à un endroit bien précis de votre construction miniature. Retrouvez nos pinceaux à pointe ronde juste ici.

Les pinceaux plats :

Les pinceaux plats ou à brosse, sont parfaits pour peindre des surfaces larges. Vous pouvez aussi utiliser ce type de pinceau pour le vieillissement de vos maquettes. Ces dernières deviendront alors plus vraies que nature. Les pinceaux à brosse de notre site internet, vont faire de vous un vrai maquettiste !

D’autres formes de pinceaux diverses et variées peuvent être utilisées. Que ce soit les pinceaux en éventail, à poil long ou en biseaux… Ils sont utilisés par les maquettistes aguerris pour des détails toujours plus précis.

Explication des différents poils

En premier lieu, il est essentiel de déterminer le type de poil que vous souhaitez. Naturel ou synthétique, lequel choisir ? Le poil synthétique est moins onéreux que le poil naturel, cependant la qualité et sa durée de vie est inférieure.

Ensuite, entre en jeu la rigidité et la longueur des poils. Le poil souple est plus fin que le poil dur, en contrepartie d’une utilisation plus compliquée. Le poil dur quant à lui, est simple d’utilisation mais donne un résultat moins esthétique. Trois principaux types de poils sont utilisés dans le maquettisme.

Les pinceaux en poil de poney :

C’est l’archétype même du pinceau pour les maquettistes débutants ! Ce sont les modèles entrés de gamme, qui bénéficie de très peu de souplesse. Le résultat sera alors plus grossier avec ce type de pinceau.

Les pinceaux en poil synthétique :

Ils bénéficient d’un bon rapport qualité/prix, les pinceaux en poil synthétique bénéficient d’une meilleure précision que le poil de poney. Cependant, il retient moins bien la peinture et perd plus facilement sa pointe qu’un pinceau en poil de martre.

Les pinceaux en poil de martre :

Il s’agit sans doute du meilleur pinceau sur le marché, les poils de martre sont à la fois résistants et souples. Il s’agit ici d’un poil naturel, ayant une espérance de vie longue et une précision de pose hors du commun. Ils sont parfaits pour ajouter des détails sur vos productions, ou pour peindre des visages de figurine.

Savoir sélectionner la bonne taille et forme de pinceau

Savoir choisir la taille et la forme du pinceau est primordial, pour rendre votre maquette toujours plus authentique. Concernant la forme, le manche du pinceau peut être « cylindrique » ou « triangulaire ». Cela n’a pas vraiment d’utilité, c’est à vous de déterminer lequel vous paraît le plus ergonomique !

La taille du pinceau est quant à elle précisée par un chiffre sur le manche du pinceau. Plus celui-ci est grand, plus la taille du pinceau est conséquente… Logique non ? Ainsi, les formats utilisés pour peindre des maquettes vont généralement de 0 à 20.

L’entretien des pinceaux

Un pinceau qui bénéficie d’un bon entretien, est un pinceau qui va durer dans le temps. Comme dit dans notre article sur les peintures, le nettoyage va être différent selon la peinture utilisée. En l’occurrence de l’alcool ou de l’eau suffit pour l’acrylique, quant à l’émail, il va falloir vous procurer le diluant de la marque. La peinture séchée de la partie en métal autrement appelée virole, doit être de même nettoyée après utilisation.
Garder la pointe des pinceaux à l’air libre, pour garder la forme initiale de la pointe. Si vos pinceaux ne paient plus de mine, des restaurateurs sont disponibles sur le marché.

Et voilà, nous espérons que vous y voyez plus clair sur la sélection des pinceaux pour maquette. À vos pinceaux, prêt, peignez !

Comment choisir la bonne colle ?

Afin d’assembler les différentes pièces de votre maquette, vous allez avoir besoin de plusieurs types de colles. Chacune d’entre elle à un usage particulier, les maquettistes doivent être attentifs à sélectionner la bonne, pour le bon usage. Il est nécessaire d’identifier la matière et l’utilité de la pièce dans la construction de la maquette. Les colles avec pinceau, en bombe ou encore avec aiguille, il y a différentes manières de la déposer sur une surface. Vous êtes perdu dans la sélection de colles ? Ne vous inquiétez pas, nous sommes là pour tout vous éclaircir !

Les différents contenants de colles

La colle en pot avec pinceaux applicateur, est précise et facile d’utilisation. Les tailles de pinceaux permettent de couvrir des surfaces plus ou moins large pour assembler vos pièces. Les colles en pot Tamiya en sont des exemples parfaits.

La colle avec aiguille est ergonomique et très précise avec sa longue et fine aiguille. Elle est utile pour atteindre des endroits inaccessibles avec le pinceau. Il s’agit de la colle la plus simple à prendre en main pour débuter. Utilisez la flamme d’un briquet pour déboucher l’aiguille. Vous pouvez retrouver les colles Revell avec aiguille sur notre site internet juste ici.

Les colles en tube quant à elles, sont souvent utilisées pour l’usage cyanoacrylate. Afin d’être précis, n’hésitez pas à utiliser des embouts de différentes tailles.

La colle pour maquette plastique

Caractérisée pour un temps de séchage lent, la colle pour maquette est idéale pour mettre en place les pièces à assembler sans précipitation. Il s’agit d’une colle forte pour plastique, générant un collage à la fois pratique et efficace. En termes d’applications, ces dernières se présentent soit sous la forme d’un pot avec pinceau, ou avec une aiguille. Elle permet d’assembler deux pièces, en faisant fondre le plastique. Avec le séchage, les deux bouts de plastiques se soudent entre eux. Elle ne colle pas directement, c’est avec le plastique ramolli, que les pièces s’assemblent.

Cependant attention, cette colle utilise des solvants, et peut attaquer les pièces transparentes. Il faut donc impérativement utiliser une colle spéciale pour les pièces transparentes de maquettes plastiques. Vous trouverez ce type de colle facilement chez Revell, Tamiya ou encore Faller, vous trouverez la colle idéale avec l’ensemble de nos colles pour maquette.

La colle blanche

La colle blanche est une colle PVC non-agressive, idéale pour assembler des pièces à surface poreuse. Elle peut coller à peu près tous types de surface, à l’exception du métal. La polymérisation du PVC ne permet pas d’assembler des surfaces constituées de métaux. Ainsi, vous pourrez coller aisément les différents éléments de décors de votre diorama. Bois, mousse, ou encore polystyrène, elle vous sera très utile dans les collages de votre construction. Elle se présente sous toutes formes, bidons, petits pots, ou contenant avec bec.

Retrouvez l’ensemble de nos colles blanches ici.

La colle cyanoacrylate

Aussi appelée super glue ou colle instantanée, la colle cyanoacrylate est fluide et polyvalente, elle permet d’assembler presque tout type de matières. Elle possède différentes viscosités et la vitesse de prise n’est pas la même selon le modèle. Cette dernière est donc utile pour le collage de maquettes en plastique, mais également pour coller la photo découpe. Contrairement à la colle blanche, cette dernière permet de coller le métal, car elle n’a pas besoin de sécher et va polymériser en absence d’air. Si vous souhaitez accélérer la prise, des activateurs de colle cyanoacrylate existent pour un collage instantané et définitif.

La colle en bombe

La colle en bombe est idéale pour coller vos décors de maquette en toute simplicité. Des arbres ou encore de l’herbe pour diorama, vous allez pouvoir recouvrir des grandes surfaces, simplement en aspergeant votre décor.

La colle epoxy

La colle epoxy ou araldite est composée d’une résine et d’un durcisseur. Il s’agit d’une colle assez épaisse, compatible avec tous types de matières. La prise peut varier selon les modèles, en général elle va de 1 minute 30 à 30 minutes. Cette dernière est très efficace sur le métal, et sa durée de fixation permet de prendre le temps de positionner la pièce en question.

Maintenant que vous avez tout compris concernant le collage, armez-vous de patience et de précision pour faire vos plus bels assemblages. Vous pouvez trouver toutes nos colles pour maquette juste ici.

Les outils de base pour débuter dans le maquettisme

Afin d’exceller dans le maquettisme, il est essentiel d’être précis afin de réaliser un travail soigné. En tant que débutant, ne négliger pas l’importance de l’outillage dans la construction des maquettes. Ils vous permettront d’être dans de bonnes conditions, pour réaliser votre projet miniature. A toutes les étapes de montage, du matériel pour maquette est nécessaire pour rendre votre production plus vraie que nature. Des pinces, des cutters ou encore des colles, les outils utilisés par les maquettistes sont divers et variés. En compagnie de notre sélection d’accessoires pour débuter en maquettisme, à vos maquettes, nous allons tout vous expliquer !

Le matériel de découpage et de nettoyage

Une des premières étapes dans la construction d’une maquette est le découpage des pièces plastiques, provenant des grappes. Attention, lors de la coupe, faites votre geste vers l’extérieur pour prévenir de toutes blessures. Pour effectuer cette découpe, vous aurez besoin de différents outils.

Afin de détacher soigneusement les pièces de la grappe de votre construction miniature, vous allez avoir besoin d’une pince coupante pour maquette. Cette dernière est plus courbée que les pinces habituelles, pour éviter d’abîmer les pièces détachées. Le cutter et le couteau de modélisme sont aussi essentiels pour découper et ébavurer certaines pièces. Une fois la découpe effectuée, utilisez une lime pour maquette. Cela permet de réduire les excroissances de plastique et de faire disparaitre un relief, un trait de découpe, une pastille d’éjection ou un bout de grappe.

Pour couper vos pièces, avec une lame en toute sécurité et avec précision, nous vous recommandons vivement de vous équiper d’un tapis de découpe. Ce dernier permet de couper le plastique et les décalcomanies à plat avec une lame. Vous protégerez le plan de travail sur lequel vous travaillez, si par maladresse vous coupez sur le tapis, la plaie se refermera automatiquement.

Avant de passer à l’assemblage de la maquette, nous vous recommandons de nettoyer délicatement vos pièces découpées. Pour ceux, vous pouvez utiliser des pinceaux de maquillage. Ils seront pratiques pour vous débarrasser des résidus présents, dus à la découpe et rendront vos pièces propres.

Le matériel pour assembler les pièces

Maintenant que vous avez fini de découper l’ensemble de la grappe plastique, c’est le moment de passer à l’assemblage de vos pièces. C’est une étape cruciale, qui va vous demander patience et rigueur, de nombreux équipements vont vous être utiles pour cette étape.

Pour débuter, nous vous recommandons d’utiliser des colles pour maquette simples d’utilisation. Pour ceux nous vous conseillons de prendre différentes colles pour différents contextes. Pour plus de précision, utilisez la colle avec un bec, vous appliquerez votre colle goutte par goutte sur la surface impliquée. Vous pourrez en trouver chez Revell. Pour les surfaces plus larges, prenez des colles en pot avec pinceau applicateur. Vous en trouverez notamment chez Tamiya. Afin de saisir à la perfection des pièces miniatures, équipez-vous d’une pince à épiler et déposer la pièce délicatement à l’endroit où vous souhaiter la coller.

Les outils de peinture et d’amélioration

Après avoir assemblé votre maquette, vous allez pouvoir la peindre et l’améliorer. Vous allez devoir être minutieux pour les finitions de votre construction.

Afin de rendre votre modèle haut en couleur, vous allez vous équiper de pinceau pour maquette. Leur utilité et leur typologie varient en fonction de leur utilisation. En tant que débutant, nous vous conseillons les pinceaux en poil de poney, qui sont les moins chers. Achetez un pinceau rond, pour les petites surfaces et un pinceau plat, pour les grandes surfaces. Des kits de toutes tailles sont disponibles sur le marché, et sont très pratiques pour débuter. Cela arrive qu’il manque des lignes de structure sur votre maquette, pour ceux, faites l’usage d’un outil à graver. Les scalpels peuvent notamment être utiles en cas de lignes droites.

De nombreuses solutions sont disponibles pour rendre le maquettisme accessible aux débutants. Tout d’abord, vous pourrez appliquer nos conseils avec notre sélection d’outils pour débuter le maquettisme, se trouvant juste ici. Ensuite, des kits de maquette sont proposés par des marques comme Heller. Dans ces kits vous retrouverez les peintures de base et dans certains kits la colle et les pinceaux. Ces kits sont parfaits pour se lancer dans l’univers du maquettisme.